Quel est-il?

C’est tellement simple que je n’aurais jamais pensé écrire un article sur le sujet.

Mais je me fais poser des questions, je le suggère à mes clients et j’ai des retours tellement positifs que je crois que je dois partager avec vous.

Je pourrais même dire qu’il peut contribuer à faire manger plus de légumes aux enfants et augmenter l’attrait pour les nouveaux aliments même chez les enfants qui ont une légère néophobie alimentaire…

 

Alors voici cet élément essentiel…. un banc!

Et oui, un BANC.

cuisine avec bébé

 

Un banc qui permet aux enfants d’avoir accès au comptoir pendant que vous cuisinez. Ça pourrait être une chaise mais avoir la possibilité de monter seul est très agréable pour l’enfant et ça le rend plus libre de rester ou non.

 

Une fois l’enfant à votre hauteur que se passe-t’il? Il veut goûter aux aliments que vous préparez. Si ce sont des légumes, laisse-le y goûter crus même si vous les servirez cuits pendant le repas. Vous pouvez lui demander de mélanger des ingrédients. Les enfants, même assez jeunes, aiment aussi beaucoup (et sont très habiles) à casser les oeufs. Si vous ne voulez pas qu’il touche, donnez-lui petits bols, cuillères, farine et eau, il vous fabriquera sa propre recette 🙂

 

Cela semble anodin mais il y a un effet réel sur la découverte des aliments et l’acceptation de ceux-ci. Il n’est pas toujours évident de comprendre que le petit morceau brun-gris dans la sauce est le même champignon qu’il a vu sur le comptoir et qu’il aimait bien. Mais s’il l’a vu, coupé et ajouté à la casserole, le lien se fait plus facilement et il peut même éprouver de la fierté à savoir que c’est lui qui a cuisiné le repas.

 

Si vous avez des doutes et que vous avez peur qu’avoir l’enfant à votre hauteur ne nuise à la préparation des repas, je vous suggère fortement de l’essayer. Un enfant par terre qui demande de l’attention peut nuire tout autant sinon plus, je vous parle par expérience. Il n’est pas toujours nécessaire de le faire cuisiner. Le laisser manger quelques aliments, lui donner une verre d’eau et lui permettre de toucher quelques ustensiles peut occuper pendant un moment assez long.

 

Je suis moi-même surprise des commentaires que je reçois suite à la suggestion d’un banc.

 

“Il mange 3 nouveaux légumes!”

“La préparation du souper est plus facile, j’ai les mains libres!”

“Ça le fait patienter avant le repas et mangeant des crudités et ça rend l’atmosphère plus relax”.

 

Ça permet aussi de pratiquer la motricité fine sans même avoir eu à planifier cette activité.

 

Maintenant, sans faire de publicité car j’imagine qu’il est possible de trouver des bancs semblables ailleurs, le mien vient de chez IKEA. Oui, les enfants peuvent tomber du banc. Certains parents ingénieux et bricoleurs ont réussis à diminuer les chutes de cette façon.

banc pour enfant

Je suis très permissive, téméraire ou insouciante mais mes enfants ont été sur ce banc très jeunes et sont tous tombé… mais seulement quelques fois! J’ai l’impression qu’ils apprennent rapidement les risques reliés à la hauteur et sont en mesure de prévenir les chutes.

cuisine bébé

 

Alors voilà, je recommande un banc pour l’amélioration des habitudes alimentaires familiale et la découverte des aliments. La preuve que l’alimentation saine ne passe pas seulement par les aliments 🙂

 

 

 

 

 

Rejoignez la famille Maman Mange Bien!

Vous êtes à 2 doigts d’obtenir de superbes ressources pratico-pratiques sur la nutrition de la famille. Inscrivez-vous à l’instant et obtenez le mot de passe pour ma boîte à outils réservé aux abonnés de mon infolettre.

Allez-voir votre boîte courriel pour terminer l'inscription et recevoir le mot de passe!