Pourquoi planifier ses repas?

Je vais être franche avec vous, il y a des périodes où l’on mange moins bien à la maison… oui, oui! Des fois, moi non plus ça ne me tente pas de cuisiner. Parfois, j’ai eu un gros week-end et je n’ai pas eu le temps de réfléchir à ce que nous allions manger et je n’ai rien de prêt; ces semaines-là on mange des “dépanneurs”: des oeufs, des déjeuners-soupers, du spaghetti et de la pizza congelée.

Mais je sais que je suis capable d’éviter tout ça. Deux trucs qui m’aident beaucoup: 

  • une bonne planification AVANT le weekend
  • un moment en cuisine afin de préparer quelques aliments pour la semaine à venir

Lorsque je planifie mes repas et que j’en prépare une partie à l’avance, je n’en vois que des avantages. Les voici :

 

Mieux manger :

Vous voulez apprivoiser les légumineuses? Essayer des nouveaux légumes ou changer votre riz blanc contre le brun (qui prend 2 fois plus de temps à cuire).  Il vaut mieux prévoir cela à l’avance.Cuisiner des nouvelles recettes dans le rush va vous enlever le goûte de cuisiner. Les légumes demandent une certaine préparation, il faut les peler et les couper et les cuisiner et ça demande du temps. Ils sont les premiers à être exclus du repas lorsque le temps manque. Une bonne planification permet d’en manger plus. Commencez par prendre l’habitude de toujours avoir un plat de crudités au frigo: il faudra en recouper aux 2 jours tellement ça va passer vite!

 

Économiser :

Il est possible d’économiser de plusieurs façons lorsqu’on planifie bien nos repas et nos achats.

Il est possible de faire des réserves lorsqu’un aliment est en solde, par exemple les viande qu’on congèle, les oeufs qui se gardent plusieurs semaines au frigo et les blocs de fromage qui se gardent quelques mois avant l’ouverture (et peuvent même être congelés). Acheter un bloc de fromage à prix régulier pour gratiner une lasagne?? Dans une optique d’économie à long terme, les plats gratinés ne devraient pas être au menu lorsque vous n’avez plus de réserves de fromage. 

Moins de resto, moins de repas préparés: Si le souper n’est pas prêt ou qu’il n’y a rien au frigo, il faudra aller à l’épicerie. Tous les aliments déjà prêts sont certes pratiques mais ils sont aussi plus chers que si vous les aviez préparés à la maison. Au bout d’une année, ça paraît sur la facture d’épicerie.Ils sont de très bons dépanneurs et ne doivent pas être boudés, on aime tous avoir congé de popotte à l’occasion. Mais si la fréquence d’achat est élevée, il vaut mieux revoir notre planification des repas.   C’est la même chose pour les restaurants. Il est toujours plus agréable d’aller manger au resto ou commander quand ça nous tente que lorsqu’on n’a rien de prêt et que c’est la seule option. 

 

Moins de produits transformés :

Que sont les produits transformés? Ce sont les aliments qui ont subis une transformation pour en arriver à la forme finale que vous achetez. Par exemple: le pain, le yogourt et les céréales sont des produits transformés. Ce ne sont pas de mauvais produits, rares sont ceux qui font leur pain et leur yogourt à la maison. Mais il y a une autre catégorie de produits transformés; les ultra-transformés,et nos épicerie en sont pleins! Ils sont souvent plus sucrés ou salés et on en oublie presque les ingrédients de base qui ont été nécessaires à leur fabrication. Ces aliments sont plus chers, même en solde. Par exemple du riz aromatisé cheddar et brocoli peut coûter 1,25$ le paquet de 4 portions. Un gros sac de riz nature coûtera beaucoup moins cher pour la même portion.

 

Moins de gaspillage :

Si vous faites l’épicerie sans liste, il est possible que, sous l’inspiration du moment, le panier se remplit de délicieux produits, surtout des fruits et des légumes car vous voulez en manger en beaucoup. Mais si le pauvre poireau ou le chou kale n’a pas été utilisé à la fin de la semaine, le mettre à la poubelle vous aura coûté 3-4$ de bonnes intentions mais aucune amélioration à votre santé. Si vous achetez du chou kale, c’est parce qu’il est prévu dans une recette! À moins que vous ne soyez une fan finie de feuilles vertes, c’est rare qu’on sache naturellement quoi faire avec ça.

Attention! Certains menus ou plans alimentaires déjà faits peuvent conduire aussi au gaspillage! Si les recettes demandent la moitié d’un oignon ou plusieurs condiments dont vous ne connaissez pas d’autres utilisation (tapenade, pâte de cari, chutney à la mangue…) ces aliments déjà entamés vont possiblement se retrouver aussi à la poubelle après un certains temps. Il est donc important lorsque vous planifiez vos repas de vous baser sur des aliments que vous avez déjà à la maison.

Gagner du temps:

Si chaque soir tout est à recommencer, vous perdez du temps. Pensez-y: réfléchir au menu, aller acheter quelques aliments à l’épicerie, couper, cuisiner, faire la vaisselle etc.

Faire un plan, faire l’épicerie une seule fois et concentrer la grosse préparation en une étape vous fera gagner énormément de temps.

 

Rendre la période entre 17 et 18h plus zen :

Si les repas sont presque prêts au retour du travail, vous pouvez prendre ce moment pour jouer avec les enfants, vous reposer ou compléter le repas avec des aliments frais: salades, herbes, crudités. 

 

Manger plus varié:

Vous vous souvenez, plus haut, je disais manger des oeufs et du spaghetti les semaines où je n’avais rien planifié? C’est probablement ce qui arrive de votre côté aussi si vous avez toujours l’impression de manger la même chose. Pour essayer des nouvelles recettes, il faut y penser avant et c’est ce qu’une bonne planification permet de faire.

 

Besoin d’aide pour y arriver? Inscrivez-vous à la liste d’attente du Cours de Planification des repas afin de ne pas manquer les inscriptions. C’est le moment de travailler ensemble à une planification des repas efficace. 

Rejoins la famille Maman Mange Bien!

 

Inscris-toi à l’instant et obtiens le mot de passe pour ma boîte à outils réservée aux abonnés de mon infolettre.

10 Conseils

Vérifie ta boîte courriel pour terminer l'inscription et recevoir le mot de passe!

Pin It on Pinterest