Ma première expérience avec l’introduction des solides fut on ne peut plus traditionnelle et même encore plus. En tant que bonne nutritionniste à son affaire j’ai suivi à la lettre toutes les recommandations du moment (2010) soit; débuter à 6 mois, offrir des céréales en premier puis des légumes, des fruits, des protéines, en purées, bien entendu. J’ai même débuté vers 7 mois puisque ma fille était prématurée. Je donnais chaque aliment pendant 3 jours et toutes mes purées étaient fait maison. C’est tout ce que j’ai à vous dire à ce sujet car il n’y a pas de punch. Tout s’est bien passé, j’ai adoré l’expérience et ma fille mangeait comme nous vers un an.

Enceinte de mon 2e enfant, découvrant les réseaux sociaux et les groupes de mamans, j’ai entendu parlé du Baby Led Weaning. Quoi? Pas de purées? Et le fer? J’étais sous le choc, j’avais l’impression qu’on venait jouer dans mes plates-bandes professionnelles. Mais ça m’a intéressée alors j’ai lu sur le sujet, beaucoup. Je trouvais ça logique finalement, un bébé de 6 mois veut son autonomie, partager avec lui nos repas est gage de qualité alimentaire (je suis nutritionniste hein 😉 ) et c’était simple, pas d’ordre d’introduction, se fier aux signes d’appétit du bébé, continuer l’allaitement à la demande. C’est ce que je voulais pour mon 2e enfant. Le jour de ses 6 mois, mon fils a eu droit à un morceau d’osso bucco de porc cuisiné maison, sans sel. Quand je l’ai vu prendre la viande, l’apporter à sa bouche et essayer de la manger, je n’en revenais pas! Il avait déjà eu l’occasion une semaine plus tôt de grignoter un concombre et ça m’avait tout autant impressionnée. C’était en 2012 et les recommandations sur l’alimentation du nourrisson de 0 à 6 mois venaient d’être révisées¹, ça concordait; débuter les solides à 6 mois et offrir des aliments riches en fer. Les aliments considérés comme allergènes pouvaient également être introduits dès 6 mois². Je voyais mon fils évoluer avec ses aliments et je n’en revenais toujours pas; il mangeait “pour de vrai”. Il ne manquait pas de fer, je lui en offrais sous différentes formes incluant les céréales, il recevait des bons aliments nutritifs préparés sans sel. Je ne le forçais pas à manger, il buvait son lait à la demande. Mon expérience de nutritionniste et maman m’aidaient à bien répondre aux questions qui surgissent lorsque l’on débute cette nouvelle étape. Puis j’ai eu l’illumination! J’ai compris! Je devais partager ce savoir et cette expérience. J’étais bien placée pour donner des conseils pratico-pratique et professionnels afin d’aider les mamans avec le Baby Led weaning. Tout était clair dans ma tête, moi qui travaillais dans un hôpital, j’allais commencer une pratique privée et j’allais donner des atelier sur l’introduction des solides par l’alimentation autonome du bébé. En mars 2013, tout était prêt, Maman Mange Bien est née. Je donne des ateliers depuis, avec une mini pause en 2014 lorsque j’ai eu mon 3e enfant, une fille qui m’a suivi dans mes ateliers jusqu’à ses 8 mois. Elle aussi s’est alimentée de façon autonome ,bien sûr, et savez-vous quoi? Je n’en revenais pas encore! Non seulement elle était capable, mais je voyais les aliments comme des outils extraordinaires pour l’apprentissage de la gestion et de l’acceptation des textures. De plus, en 2014, les recommandations sur l’alimentation des bébés de 6 à 24 mois avaient été publiées³, chaque recommandation collait à ma pratique, je savais que l’introduction des solides pour tous allait pencher vers l’alimentation autonome. Et c’est ce qui se passe, les parents utilisent de plus en plus les principes de l’alimentation autonome dans l’introduction des solides. Ils assistent à des ateliers, s’informent, recherchent de l’information fiable et pratico-pratique. Ils apprennent à faire confiance à leur bébé et à les voir évoluer. J’ai voulu leur donner la parole puisque chaque expérience est unique. Celle-ci a changé ma vie. Soyez prêts à être émerveillés!

Sandra, nutritionniste, maman de 3 enfants

  1. Santé Canada http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/index-fra.php
  2. Société canadienne de pédiatrie http://www.cps.ca/fr/media/release-communique/pas-besoin-de-retarder-lintroduction-des-allergenes-alimentaires
  3. Santé Canada http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/recom-6-24-months-6-24-mois-fra.php

Pin It on Pinterest