1- Se laisser du temps

On entend parfois qu’on devrait prendre au moins 9 mois pour perdre le poids gagné pendant la grossesse. C’est vrai, il faut viser une perte de poids lente mais durable qui va avec nos nouvelles habitudes de vie de maman. S’il est vrai que certaines mamans perdent assez rapidement le poids de grossesse, d’autres ont besoin de l’année complète pour le faire ou même plus. Il faut également tenir compte que le corps a travaillé: hanches et cage thoracique plus larges, étirement de la peau au niveau du ventre et des seins, seins plus volumineux ou moins fermes…. Il vaut mieux laisser la balance de côté, s’acheter quelques vêtements de transition et mettre l’accent sur les beaux moments passés avec bébés. J’ai souvent lu des témoignages de mamans qui disaient avoir passé trop de temps à axer sur la perte de poids post partum et l’entrainement et ont eu l’impression de moins voir leur bébé grandir, j’ai trouvé ça tellement triste 🙁

2- Écoute de l’appétit

Bonne nouvelle! Votre corps connaît les quantités d’aliments qu’il a besoin et vous envoie des signaux pour ça: la faim et la sensation de satiété. Malheureusement, il n’est pas facile pour plusieurs personne de reconnaître ces signes et de les honorer. Les émotions, la fatigue et la routine peuvent mimer une sensation de faim. La vitesse à laquelle vous mangez peut jouer sur l’atteinte de la satiété. Il faut donc être alerte, reconnaître la vraie faim et prendre le temps de savourer les aliments. Tout de suite après l’accouchement et pour quelques mois l’appétit peut être énorme, surtout pour les mamans qui allaitent et c’est tout à fait normal. Viser 3 repas complets par jour et prenez une collation dès que la faim se fait sentir, probablement 3 par jour, 4 si vous vous levez la nuit.

3- Choix des aliments

Lorsque vient le temps de composer les repas et collations, les aliments de bases non transformés sont les meilleurs choix. Quels sont-ils? Fruits et légumes, produits céréaliers à grains entiers, protéines variées (poisson, oeuf, viandes, légumineuses, tofu,  noix, graines), produits laitiers et substituts (boissons végétales, yogourt, fromage, lait). Ces aliments sont nourrissants et ils apporteront l’effet rassasiant recherché. L’eau est le meilleur choix pour étancher la soif. Attention aux aliments préparés et transformés, ils sont pratiques, surtout tout de suite après l’accouchement mais vous gagnerez en énergie à privilégier les aliments maison, faits par vous ou quelqu’un d’autre.

4- Revoir les portions

Les quantité dépendent de votre appétit mais les repas peuvent être basés sur l’assiette équilibrée soit ⅓ de l’assiette de légumes, ⅓ protéines et ⅓ grains entiers. Les fruits, noix, produits laitiers sont des collations de choix. En choisissant des aliments nourrissants et beaucoup de légumes, vous allez ressentir l’effet rassasiant plus rapidement et manger une quantité adéquate à vos besoins du moment. Bien sûr, tout de suite après l’accouchement si vous pouvez faire faire les repas par quelqu’un d’autre c’est un cadeau énorme qui vous permettra de bien récupérer et être au sommet de votre forme le plus tôt possible.

5- Activité physique

L’activité physique fait du bien! Que vous soyez très sportive ou pas du tout, allez-y à votre rythme mais visez le bien être et le changement d’air. Que ce soit une marche quotidienne, un cours de groupe hebdomadaire ou un entraînement spécifique, l’activité physique est bon pour votre corps et votre moral. À long terme, c’est aussi une façon de perte du poids et raffermir les muscles. Sauf que si vous le voyez comme une méthode de perte de poids, ça sera beaucoup moins agréable.


Alors voici un survol des étapes (en ordre ou pas) pour favoriser une perte de poids post partum durable. Certaines mamans doivent travailler surtout l’écoute de l’appétit et d’autres, revoir le choix des aliments. Mais tout n’est pas si simple! Si vous avez besoin d’être accompagnée dans cette démarche,  mon Programme Maman Mange Bien qui a lieu au printemps peut être une bonne solution pour vous. 

 

Pin It on Pinterest

Atelier DME en ligne

Afin d'éviter les déplacements, tu peux suivre mon atelier DME en ligne en direct le 16 avril

Plus de détails →