Qu’est-ce qu’on mange pour dîner?

Vous en avez assez de vous poser la même question pour les soupers, n’est-ce pas? Je vous la pose : à quoi vos dîners ressemblent-ils?

Les dîners des mamans sont trop souvent inadéquats et cela entraîne des répercussions sur le reste de la journée. Je comprends tout à fait, je suis dans le même bateau.

Après avoir questionné ma communauté, voici les problèmes qui sont le plus souvent soulevés :

  • Manque de variété ou d’idées
  • Pas le temps de cuisiner un dîner
  • Restes plates qui ne sont pas tentants
  • Manque de préparation
  • Incomplets
  • Mange vite sur le bout du comptoir ou devant l’ordi
  • Très faim ou même toujours faim
  • Grignotage
  • Tanné de cuisiner

En réponse à ces problèmes, il arrive que les mamans mangent seulement des restes qui ne sont pas très tentants, des salades ou des sandwichs (souvent les mêmes), grignotent quelques craquelins et légumes ou sautent carrément le repas du midi.

Pourquoi est-ce un problème?

On ne laisserait pas nos enfants manger sur le coin du comptoir quelques craquelins et une compote rapido-presto, alors pourquoi le faire nous-même? C’est important de prendre le temps d’avoir un dîner complet, tout comme les deux autres repas de la journée.

Premièrement, il faut se rappeler qu’en tout temps, les parents servent d’exemple pour les enfants. Ainsi, en écoutant notre faim et nos signaux de rassasiement, ils nous observent et font de même. Ils sont déjà très bons pour le faire d’emblée. Et même s’ils ne sont pas présents durant le jour, ils sauront tôt ou tard si leur mère a tendance à sauter le dîner.

Deuxièmement, si on ne donne pas assez d’énergie à notre corps le jour, il se reprendra le soir. Vous serez alors plus tentée de grignoter le soir, une fois les enfants couchés. Par contre, si on fournit assez d’énergie à notre corps pendant la journée, l’équilibre énergétique sera établi et il sera plus facile d’écouter ses envies le soir.

Troisièmement, vous avez aussi des besoins nutritionnels à combler! Vous n’êtes plus en croissance, mais vous avez besoin d’énergie. Plusieurs mamans ont des besoins élevés en fer, (principalement à cause des règles). Nos besoins en ce nutriment sont donc plus élevés et c’est important de les combler par l’alimentation régulièrement. De plus, si vous prévoyez tomber enceinte, il est important d’avoir une bonne réserve de fer parce que cela a un impact sur le développement de bébé. Au final, les femmes sont à risque d’avoir des carences en fer et les symptômes associés sont parfois silencieux, comme une baisse d’énergie et la fatigue, qui sont souvent camouflés par les occupations de tous les jours.

Afin de s’assurer de combler les besoins, bien manger et prendre trois repas par jour, voici quelques pistes de solution :

1) Planifier les dîners et faire de la préparation

Planifier les repas permet de manger les aliments et les repas qu’on aime. La majorité du temps, on planifie les repas du soir, mais on oublie ceux du dîner. En les planifiant, on met donc les aliments nécessaires sur la liste d’épicerie et ça nous permet d’avoir les ingrédients sous la main lorsqu’il est temps de se préparer un dîner.

Un autre truc est de faire du ‘’meal prep’’. Ce terme désigne la préparation d’avance. Donc, on prend une journée dans la semaine, comme le dimanche par exemple, pour prendre de l’avance sur nos repas de la semaine, faire les marinades, couper les légumes, préparer la recette, etc.

Voici des idées de repas qui se préparent bien à l’avance :

  • Une soupe ou potage : on peut la faire pendant qu’un repas cuit au four par exemple. On peut même acheter des sacs à légumes déjà coupés et juste les mettre dans la mijoteuse. Une soupe peut bien accompagner le grignotage du midi ou compléter un dîner.
  • Des garnitures à sandwichs : comme des œufs à la coque (on peut en faire cuire plusieurs à la fois et les conserver au frigo), un gros jambon haché, du thon, du saumon mélangé à de la mayonnaise, un reste de poulet, etc.
  • Salade repas : des pâtes avec des légumes et du fromage, du quinoa avec haricots noirs et légumes, un reste de riz avec des pois chiches et légumes, etc.

2) Augmenter la quantité des soupers pour avoir des restes

Surtout si c’est une recette qu’on aime et qu’on va apprécier manger le lendemain. On double les quantités et voilà, simple et rapide.

 

3) Avoir des à-côtés faciles pour compléter les repas

Si le reste n’est pas tentant ou que ce n’est pas un gros repas, les à-côtés sont parfaits pour compléter.

Par exemple :

  • Concombres minis ou carottes qui n’ont même pas besoin d’être coupés
  • Tomates cerises
  • Jus de légumes
  • Salade de chou
  • Taboulé
  • Tartinade de tofu

Et compléter le dîner comme si on faisait une boîte à lunch pour enfant :

  • Yogourt
  • Salade de fruits

4) Acheter des aliments juste pour soi

Comme la préparation des repas est plus facile pour les enfants(vous le faites déjà), on peut s’acheter des aliments/repas juste pour nous, pour nous faciliter la tâche.

Par exemple :

  • Salades préparées de l’épicerie
  • Repas frais ou congelés, il y a tellement de choix maintenant que chaque vedette a sa propre ligne de repas.
  • Tartares maison prêts à cuisiner ou commande du resto

On peut regarder ce que les traiteurs, les épiceries, les marchés indépendants et les restaurateurs locaux offrent. Il y a beaucoup de solutions pour bien manger le midi si on ne veut pas ou que ça ne nous tente pas de cuisiner. Ces options coûtent plus cher que les repas maison, mais les mamans en valent la peine!

 

Si tu veux avoir mon aide avec ton alimentation et tes dîners, inscris-toi à la liste d’attente du programme Maman mange bien.

En espérant que ces astuces vous aideront à bien vous alimenter à chacun des repas de la journée et principalement au dîner.

Jeudi 16 juin, 9h00Conférence en ligne introduction des solides DME

Informations et inscriptions ici 

Pin It on Pinterest