Lorsque vient le temps de débuter un régime d’éviction pour l’allaitement d’un bébé intolérant au lait et au soya, ça peut être très décourageant. En effet, puisque la protéine du lait passe dans le lait maternel, c’est à la maman de couper tout un groupe alimentaire de ses repas et collations. Les produits laitiers (et aussi le soya) sont une bonne source de protéines et leur retrait engendre souvent une faim intense s’ils ne sont pas remplacés. 

 

Deux bonnes nouvelles : 

1) Ils peuvent être remplacés par d’autres aliments: noix, graines, oeufs, recettes maison de muffins, biscuits et galettes, boissons végétales enrichies

2) Il existe maintenant toute une gamme de produits transformés qui viennent prendre leur place… et ils sont bons au goût 🙂

En général, j’essaie d’inspirer à privilégier la cuisine maison le plus possible et de garder les produits transformés pour se dépanner. Être nouvelle maman d’un petit bébé qui pleure beaucoup est une occasion tout indiquée pour se tourner vers les produits transformés. Il n’y a donc pas à s’inquiéter d’en consommer, et même de dépendre de certains d’entre eux afin de soulager un peu le quotidien. 

 

Le yogourt végétal

Avant qu’ils n’arrivent dans presque tous les supermarchés, je suggérais aux mamans de faire des poudings aux graines de chia lorsqu’elles avaient envie de manger du yogourt. Ça demeure une très bonne base, mais puisque le produit existe et qu’il goûte assez similaire au yogourt régulier, ça fait une option de plus pour les desserts et collations. Le fait que les yogourts végétaux soient sucrés n’est pas un gros problème puisqu’ils sont comparables à la version aromatisée du yogourt au lait de vache régulier. Certains yogourts comme le Riviera contiennent même un peu plus de protéines grâce à l’ajout de protéines de fèves et de pois en plus de contenir des probiotiques. 

Liberté fait également un yogourt végétal.

 

Fromage végétal

Je l’avoue, pour les amateurs de fromage, les versions végétales sont de pâles imitations. Mais lorsqu’on arrête de comparer et qu’on les consomme en se disant que c’est une option de plus, et bien, on reste agréablement surpris! Premier conseil, il vaut mieux éviter de planifier des repas qui sont habituellement à base de fromage comme des pâtes gratinées ou des grilled-cheese. Consommez plutôt le fromage végétal en collation sur les craquelins. Pour gratiner, Gusta est assez bon sur une pizza. 

Le “fauxmage” Vegnature est vraiment bon au goût. Ça fait penser au Boursin. Aucune raison de bouder les soirées vins et fromages avec cette option. 

 

Produits prêts à manger

J’ai été très impressionnée par la gamme de produits surgelés Wholly Veggies.  Ce sont de très bons dépanneurs, les soirs où ça vous manquera de ne pas pouvoir commander du restaurant. Probablement plus gras et salé que ce qu’on pourrait faire à la maison, mais le goût est très satisfaisant, ça goûte le restaurant!. 

Les produits le La Cuisine à Christine sont sans allergènes et conviennent donc à un régime sans lait ni soya. C’est une bonne idée d’en faire une petite réserve pour les lunchs ou soupers qui doivent être rapides. 

 

Barres collations

Les produits Make Good sont un très bon dépanneur pour les collations rapides. Les barres et boules d’énergie ne contiennent pas de lait ni de soya et sont également sans noix, oeufs et arachides. 

 

Toujours lire les étiquettes

Bien que ces produits soient sans lait ni soya, il est toujours important de vérifier la liste des ingrédients. Certains produits sont fabriqués dans des usines où du lait et du soya sont traités. Ce qui peut laisser présager un risque de contamination croisée. Le degré de réaction dépend d’un bébé à l’autre alors il vaut mieux avoir le plus d’information sur les produits. 

 

Et qu’en est-il lorsque bébé commence à manger?

Lorsque bébé intolérant va débuter les solides, il devra continuer la diète d’éviction encore quelques mois avant de faire des essais (habituellement autour de 9 mois ou plus). Il mangera donc comme sa maman, sans lait et sans soya. À ce moment, il vaut mieux privilégier les aliments cuisinés maison et éviter les produits transformés nommés ci-haut. Exception de la boisson végétale enrichie qui pourra être utilisée dans les recettes demandant du lait.

Pourquoi? Les produits transformés contiennent souvent du sucre et du sel ajoutés, ce qui n’est pas nécessaire d’ajouter dans l’alimentation d’un bébé. Aussi, les produits laitiers ont peu de place dans l’alimentation d’un bébé entre 6 et 12 mois, car ils sont faibles en fer. Il n’est donc pas nécessaire de les remplacer. 

Les mamans qui doivent suivre un régime d’éviction ces années-ci ont beaucoup plus de choix de produits qu’il y a 5 ans. C’est un avantage considérable dans la continuité du régime d’éviction. Mais les produits sans lait si soya ne sont pas la seule variable d’un régime d’éviction adéquat pour la mère et le bébé. Pour toute l’information, j’ai un livre numérique qui saura vous soutenir dans cette étape plus difficile. Pour votre bien et celui du bébé. 

Vous avez besoin de plus d’informations au sujet du régime d’éviction? 

J’ai créé une ressource absolument indispensable pour les mamans qui allaitent. 

  • régime éviction bébé intolérant protéine de lait de vache

    Sans lait ni soya – Régime d’éviction pour l’allaitement – Ebook

    $25.00 +tx

Pin It on Pinterest

Cours en ligne sur la planification des repas

Les inscriptions sont maintenant ouvertes.

Si tu es prête à apprendre des stratégies pour cesser le casse-tête des soirs de semaine avec mon aide, c'est le moment!

Plus de détails →