Votre bébé a maintenant 9, 10 ou 11 mois? Il n’est plus exactement dans l’introduction des solides mais n’est pas exactement non plus considéré comme un enfant qui mange comme ses parents ou ses frères et soeurs. C’est souvent à ce moment que les questions et inquiétudes changent. On n’est plus dans le choix entre purées ou DME mais plutôt dans:

  • Est-ce que mon bébé mange suffisamment?
  • Mon bébé refuse les purées qu’ils aimait tant, quoi faire?
  • Mon bébé refuse les aliments qu’il aimait avant et je manque d’idées.

Voici plusieurs points à considérer pour progresser dans les textures, la variété des aliments offerts et viser le partage du repas familial.

Textures

Si votre bébé a débuté les solides avec les gros morceaux selon les principes de l’alimentation autonome du bébé, il tolère probablement différentes textures ou encore, il mange presque comme ses parents. Nouveauté vers 9 mois: il fait la pince entre le pouce et l’index. Il est donc possible pour lui de prendre des morceaux beaucoup plus petits. C’est le moment de couper les viandes finement ou d’offrir enfin les raisins et tomates cerises coupés en 4.

ATTENTION, il n’y a pas d’âge où les risques d’étouffement sont inexistant et il est important de continuer à offrir les aliments de façon sécuritaire soit:

  • Offrir des aliments alors que le bébé est assis droit, à la table (pas dans l’auto ni dans une poussette en mouvement)
  • Limiter les distractions pendant le repas, on ferme la télé, on reste calme
  • Toujours offrir des aliments sous surveillance
  • Offrir des aliments tendres, qui s’écrasent facilement dans la bouche. Éviter les aliments durs petits et ronds tels que les noix, les morceaux de fruits durs, les crudités dures ainsi que les texture collantes telle que le pain non grillé ou le beurre d’arachide à la cuillère.

 

Si votre bébé a débuté les solides avec la méthode traditionnelle en purées, il est recommandé que différentes textures soient introduites avant l’âge de 9 mois afin de faciliter l’acceptation. Après cet âge, la nouveauté est moins bien acceptée. Si c’est votre cas, ne perdez pas espoir. Essayez ces stratégies:

  • Offrir le même repas que le reste de la famille, tant que c’est tendre et cuisiné maison avec des ingrédients de base. Écraser les aliments à la fourchette, il est possible de faire cela à même l’assiette des parents. Le fait de voir que le repas est le même peut favoriser l’acceptation même si la texture est différente. À noter que les repas partagés doivent être adéquats pour bébé au niveau du sel et du sucre(on limite le plus possible).
  • Laisser bébé s’alimenter lui-même, même avec ses purées. Il a le droit de toucher, même si c’est salissant.
  • Ça doit être goûteux. Mangeriez-vous votre gruau sans rien? Et votre poulet? C’est la même chose pour bébé. Il appréciera sûrement plus ses céréales avec pomme et cannelle et un mijoté de poulet au lait de coco.

Bien qu’on ne parle plus de DME dans ce cas, laissez-vous tenter par les principes de la DME afin de favoriser l’acceptation des textures. En fin de repas, offrez à bébé des aliments en plus gros morceaux, à manger par lui-même, de texture tendre. Il est beaucoup plus facile d’accepter une frite de patate douce grillée au four qu’il apportera lui-même à sa bouche que de se faire imposer une texture inconnue à la cuillère.

Si votre bébé ne veut plus manger ou progresser dans la variété des aliments offerts, c’est le moment de consulter une nutritionniste 🙂

 

Variété

Puisqu’il est recommandé d’introduire les aliments reconnus comme allergènes dès l’introduction des solides, il est attendu que bébé ait déjà consommé des oeufs, des arachides, des noix, des graines de sésame, du soya, du blé et peut-être aussi des produits laitiers. Il est important d’offrir régulièrement ces aliments une fois qu’ils sont introduits afin de maintenir la tolérance. Il existe d’autres aliments allergènes tels les poissons, les crustacés et la moutarde, s’ils ne sont pas encore intégrés, c’est le moment de le faire et toujours garder en tête qu’il est possible d’être allergique à d’autres aliments et rester vigilants.

 

Horaire journée type

Un bébé de moins de 6 mois n’a habituellement pas d’horaire et boit son lait à tout moment pendant la journée. Lors de l’introduction des solides, un horaire de repas et de siestes commence à se former bien que ça demeure quand même un boîte à surprise pour certains bébés. Vers 9 ou 10 mois, bébé devrait recevoir 3 repas par jour contenant des aliments riches en fer. Préférablement, il devrait manger ses 3 repas en même temps que le reste de la famille. Il est donc possible que vous avez eu à adapter l’horaire des repas. Dans le même ordre d’idées, le lait, qui était offert avant les repas lors de l’introduction commence à se retirer des repas et arrive à certains moments précis: lever, avant la sieste, après le dîner, après la sieste, au coucher etc Il n’y a pas d’horaire type et les bébés peuvent avoir faim à tout moment mais il devrait être de plus en plus facile de prévoir les boires et les repas selon des heures plus précises. Certaines trouveront dommage que ça ne soit plus un petit bébé facile à transporter sans avoir toujours à penser au repas…. c’est mon cas! Pour vous inspirer, voici des exemples de repas que pourrait recevoir un bébé dès l’introduction des solides. 

Quelle quantité doit manger mon bébé de 9, 10 ou 11 mois?

La quantité d’aliments que consomme bébé dépendra de son appétit. Si vous avez l’impression qu’il n’a de l’appétit que pour les fruits, c’est le moment de se rappeler que votre rôle de parent est de choisir les repas, la qualité de la nourriture et le contenu de son assiette. Bébé se charge des quantités. En étant alerte aux signes de bébé, il est possible de lui proposer de l’aide ou de le laisser manger par lui-même. S’il refuse tout, on continue à manger notre propre repas et on le laisse nous regarder manger avec appétit. Il a le droit de ne pas manger ou de manger peu à certains repas.

Recettes

Alors, qu’est-ce que mange un bébé de 9 mois ou plus? Je privilégie le partage du repas entre tous les membres de la famille. Ça a plusieurs avantages:

  • Peut faciliter l’acceptation des aliments en étant un modèle pour le bébé. Il voit que tout le monde mange la même chose, il n’y a pas d’autres option. il a le droit de manger peu
  • Simplification des tâches liées aux repas: “seulement” 3 repas à préparer
  • Permet d’offrir une plus grande variété d’aliments. Je vois souvent cela en consultation lorsque le bébé mange un repas différent, on revient toujours aux mêmes repas, ceux qui sont appréciés et les idées viennent vite à manquer. Alors que pour les parents, les repas sont beaucoup plus variés. Et cela mène aussi à un problème: s’il ne mange rien du repas prévu pour lui, les parents ont tendance à lui faire autre chose. C’est normal car c’est son moment de repas à lui alors on veut qu’il mange à tout prix. Attention: les parent décident du repas offert, et non bébé. Pas de plan B. C’est beaucoup plus facile à mettre en pratique lorsqu’il n’y a qu’un seul repas, celui pour tous.

 

Peu importe que bébé ait débuté les solides avec la DME ou les purées, à 9 mois, ces idées recettes adaptées de nos préférés conviennent tant qu’elles sont tendres et présentées de façon sécuritaire comme décrit en début d’article. Il est toujours possible d’adapter la texture en écrasant à la fourchette, en ajoutant des sauces

À noter que les repas ainsi partagés doivent être cuisinés maison, à l’aide aliments peu transformés, sans ou faible en sel. Certains repas ne s’adaptent pas facilement tels que ceux contenants des charcuteries ou ceux de type asiatique à base de sauce soya.

 

 

 

Rejoignez la famille Maman Mange Bien!

Inscrivez-vous à l’instant et obtenez le mot de passe pour ma boîte à outils réservé aux abonnés de mon infolettre.

Allez-voir votre boîte courriel pour terminer l'inscription et recevoir le mot de passe!

Pin It on Pinterest